Les différents troubles TCA

 

Les différents troubles alimentaires

La boulimie est un des troubles des conduites alimentaires, qui se caractérise par un rapport pathologique à la nourriture se manifestant par des ingestions excessives d’aliments, de façon répétitive et durable.

Il s’agit d’une absorption d’une quantité importante de nourriture, épisodiquement et compulsivement.

Cette maladie entre dans les addictions, on peut même parfois parler de toxicomanie, dans le sens « manie toxique ».
La boulimie est une des formes les plus sévères des troubles alimentaires avec l’anorexie.
Le boulimique adore manger et son cerveau le sait. Il va donc produire une grande quantité d’insuline, ce qui va engendrer une faim assez importante en vue d’un énorme festin.

Types de boulimies

1/ Boulimie DSM-IV

C’est celle qui entraîne des comportements compulsifs de consommation de nourriture, en grande quantité, sur un court laps de temps le plus souvent associés à des méthodes de compensation (ex : vomissements, laxatifs…).

Elle se caractérise par :
– Survenue récurrente de crises de boulimie :
*absorption en une période de temps limité, par exemple moins de 2 heures, d’une quantité de nourriture largement supérieure à celle que la plupart des personnes absorberait en une période de temps similaire et dans les mêmes circonstances.
*sentiment d’une perte de contrôle sur le comportement alimentaire pendant la crise (par exemple sentiment de ne pas pouvoir s’arrêter de manger ou de ne pas pouvoir contrôler ce que l’on mange ou la quantité que l’on mange).
– Comportements compensatoires inappropriés et récurrents visant à prévenir la prise de poids, tels que vomissements provoqués, emploi abusif de laxatifs, de diurétiques, de lavements ou d’autres médicaments, jeûne, exercices physiques excessifs (jogging, gymnastique).
– les crises de boulimie et les comportements compensatoires inappropriés surviennent, en moyenne, au moins 2 fois par semaine pendant 3 mois.
– L’estime de soi est influencée de manière excessive par le poids et la forme corporelle.
– le trouble ne survient pas exclusivement pendant des épisodes d’anorexie mentale.

2/ La boulimie de type hyperphagique

Elle se manifeste, comme la boulimie, par une perte de contrôle du comportement alimentaire, avec consommation excessive et compulsive.
Mais il n’y a pas recours aux vomissements, laxatifs et autres technique de compensation.

Il se rapproche de la boulimie mais sans phénomène de compensation, et s’associe donc à une prise de poids importante.

Ces deux phénomènes ont déjà montré des similitudes comportementales et neurochimiques avec la toxicomanie.

 

 

3/L'orthorexie: (du grec orthos, « correct », et orexis, « appétit »), ou orthorexie nerveuse, est considérée comme un trouble du comportement alimentaire caractérisé par une fixation sur l’ingestion d’une nourriture saine.Elle s'apparenterait à l’anorexie mentale.

 

Voici un test que j'ai trouvé et qui determine  bien à mon sens , la limite
entre le pathologique et une attitude raisonnable et saine.Diagnostic :
test de Bratman sur l’orthorexie


    Passez-vous plus de 3 heures par jour à penser à votre régime alimentaire ?
    Planifiez-vous vos repas plusieurs jours à l’avance ?
    La valeur nutritionnelle de votre repas est-elle à vos yeux plus importante que le plaisir de le déguster ?
    La qualité de votre vie s’est-elle dégradée, alors que la qualité de votre nourriture s’est améliorée ?
    Êtes-vous récemment devenu plus exigeant(e) avec vous-même ?
    Votre amour-propre est-il renforcé par votre volonté de manger sain ?
    Avez-vous renoncé à des aliments que vous aimiez au profit d’aliments « sains » ?
    Votre régime alimentaire gêne-t-il vos sorties, vous éloignant de votre famille et de vos amis ?
    Éprouvez-vous un sentiment de culpabilité dès que vous vous écartez de votre régime ?
    Vous sentez-vous en paix avec vous-même et pensez-vous bien vous contrôler lorsque vous mangez sain ?


Selon Bratman, en répondant « oui » à 4 ou 5 des questions ci-dessus, la
personne interrogée révèle qu’en ce qui concerne son alimentation, mieux
vaudrait avoir une attitude plus détendue. Répondant « oui » à toutes
les questions, celle-ci montrerait qu'elle est complètement obsédée par
le fait de manger sain.

 

4/ L'anorexie

 

L’anorexie mentale est un trouble du comportement alimentaire qui consiste à limiter volontairement sa nourriture par peur de prendre du poids et de grossir. Ce n’est pas une perte de l’appétit ou une diminution de la sensation de faim.
La distorsion de la perception du corps induit une spirale d’amaigrissement illimité : jusqu’à 50 % du poids normal, avec un risque mortel bien présent. Malheureusement une caractéristique de l’anorexie est le déni, qui rend très difficile la prise en charge médicale et psychologique.

Il existe aussi des boulimiques alternants périodes hyperphagiques et anorexiques.